La Chapelle Saint-Anne de L'Hermitage

  L'origine de la chapelle Sainte-Anne remonte à 1629, mais sa reconstruction date de 1938. Le dimanche 29 juillet, elle a fêté ses 80 ans. La chapelle Sainte-Anne de l'Hermitage a souvent été revendiquée les curés de Saint-Thurial , sous prétexte qu'elle aurait pu être la demeure de leur saint, mais elle a toujours appartenu à la communauté de Goven. Elle est dédiée à...

 

L'origine de la chapelle Sainte-Anne remonte à 1629, mais sa reconstruction date de 1938. Le dimanche 29 juillet, elle a fêté ses 80 ans.

La chapelle Sainte-Anne de l'Hermitage a souvent été revendiquée les curés de Saint-Thurial , sous prétexte qu'elle aurait pu être la demeure de leur saint, mais elle a toujours appartenu à la communauté de Goven. Elle est dédiée à Sainte-Anne, patronne des Bretons et mère de la Vierge. C'est un lieu traditionnel de pèlerinage. Chaque année, le dimanche le plus près du 26 juillet (fête de Sainte-Anne), beaucoup de personnes venant de Goven, Baulon, Lassy, Guichen, Guignen, se rassemblent pour prier à l'Hermitage, là où aurait vécu Saint-Thurial. Tout près de la chapelle se trouvaient un lavoir et une fontaine, où coule encore une eau limpide et abondante.

Reconstruction en 1938

Au début du XXe siècle, la chapelle était dégradée. Il fut envisagé de la reconstruire un peu plus loin, mais les villageois n'étaient pas d'accord, car ils voulaient qu'elle reste au même endroit. Il fallut attendre les années 1937-1938 pour qu'elle soit restaurée par la volonté du Père Bourdon et d'une famille de Goven. En schiste et béton, son architecture est influencée par le style néo-breton de l'entre-deux-guerres. En 1938, la grande foule était présente pour l'inauguration et en 1988, la chapelle fêtait son cinquantenaire avec une nouvelle statue, (l'ancienne ayant été volée en 1979) portée par quatre jeunes filles de Goven prénommées Anne ou Anna.

80, c'est aussi l'âge de Jean Porchet, responsable des cérémonies de la paroisse : « La chapelle a été reconstruite en 1938, l'année de ma naissance, donc je retiens facilement la date. Avec une quinzaine de bénévoles nous maintenons la tradition, même si c'est devenu difficile, car il y a de moins en moins de prêtres. Ceux qui officient aujourd'hui sont moins imprégnés de la culture religieuse populaire, explique Jean Porchet. Cette année, c'est le curé de la paroisse Saint-Paul de Rennes qui sera présent, c'est le frère de l'organiste de l'église de Guichen. »

 

La chapelle Saint-Anne avant sa reconstruction

La Chapelle Saint Anne avant

 La Chapelle Saint-Anne aujourd'hui

La Chapelle Saint Anne aujourd\hui


 

 

Création site mairie